.....

Le Comté, un grand nom de la gastronomie française

Fermez les yeux, imaginez une meule de Comté bien dorée et déjà, vos sens sont en éveil.
Son nom évoque les plaisirs de la table, la richesse du terroir, la passion des hommes et le lien fort qui les unit aux Montagnes du Jura.
Bien plus qu’un simple fromage, le Comté a une histoire, une terre.
Ce trésor, qui gagne à être partagé, se prête à mille idées gourmandes et présente des qualités nutritionnelles peu communes. Un mélange de saveurs et d’émotions inégalées qui fait de ce grand nom de la gastronomie française, un produit d’exception.



Le Comté, un grand nom de la gastronomie française
Une identité qui lui est propre

Le Comté est un fromage au lait cru à pâte pressée cuite qui offre de multiples arômes. Ses saveurs variées ne sont pas le résultat du hasard mais d’un savoir-faire ancestral qui se transmet de générations en générations.

Tentons de lever le voile sur les mille et un secrets de ce fromage d’exception.


Le Comté, un grand nom de la gastronomie française
Une terre natale

Son terroir est le Massif du Jura, une région de moyenne montagne (de 200 à 1500 m d’altitude) qui s’étend sur le Jura, le Doubs (deux départements de la région Franche-Comté) et l’Ain (département de la région Rhône-Alpes). Le Massif jurassien se caractérise par de grands plateaux couronnés de forêts de sapins, de vallées verdoyantes sillonnées de nombreuses rivières particulièrement poissonneuses et de prés. Des paysages montagnards superbes où, au détour d’une route, vous rencontrerez  les vaches de races Montbéliarde et Simmental française, seules autorisées à produire le lait nécessaire à l’élaboration du Comté.
Ce paradis du ‘‘tourisme vert’’ et du ski de fond est une terre particulièrement agréable à découvrir, été comme hiver.


Le Comté, un grand nom de la gastronomie française
Une tradition séculaire

Chaque étape de fabrication du Comté est riche d’histoire. Son élaboration obéit à des règles issues d’une tradition séculaire.  Une élaboration en diverses étapes qui s’organise quotidiennement dans environ 170 petites fromageries de village, les “fruitières”. Souvent située au coeur du village, la fruitière reçoit chaque jour le lait des exploitations alentour. Cette forme originale d’organisation villageoise est née il y a 8 siècles. Ces valeurs de solidarité et de partage n’ont jamais été
abandonnées, comme n’ont jamais été abandonnés les gestes, les traditions artisanales qui font du Comté ce grand fromage.

Angélique Van Hamme
Lu 655 fois