Mission Saint Michel Wavre


La Petite Eglise Apostolique Vieille Catholique partage sa profession de foi avec l'ensemble des Eglises Chrétiennes. Pour elle, l'Eglise est une assemblée religieuse hiérarchique et visible qui continue l'oeuvre commencée par le Christ, Notre Seigneur. Elle connaît plusieurs moyens de grâce: les sacrements, la prière, la parole de Dieu.

Les sacrements sont des actions saintes permettant la manifestation et la communication de l'amour de Dieu. La Petite Eglise délivre neuf sacrements à savoir:

1. LE BAPTEME


Par l'aspersion des enfants et des adultes, une vie se donne au Christ, afin d'être nourrie et bénie par LUI, bénéficiant ainsi d'une seconde et définitive naissance leur permettant d'entrer dans le royaume de DIEU.

2. L'EUCHARISTIE

Perpétue la dernière cène et affime la présence réelle du Christ.

3. LA CONFIRMATION

Complément du baptême qui fortifie le CROYANT en LUI insufflant le Saint-Esprit et l'engage pour le reste de l'existence dans la voie chrétienne.

4. LA PENITENCE

crée un devoir d'examiner la conscience, de discerner les fautes et de réconcilier le pécheur avec DIEU.

5. L'ONCTION  DES  MALADES.

appelle au soulagement spirituel et corporel de tous ceux qui souffrent.

6.  ORDINATION.

établit les DIACRES, PRETRES et les EVEQUES.


7. LE MARIAGE.

appelle la bénédiction de DIEU sur les époux

8. LE PARDON.

pour pardonner les autres, il faut avoir la force de se pardonner soi-même et de s'aimer avec nos imperfections et nos qualités.

9. LA RECONCILIATION.

La critique envenime nos relations avec autrui, il nousappartient d'aimer avec amour et détachement 
 
TRADITION ET LEGITIMITE.

La Petite Eglise Apostolique Vieille Catholique tient ses pouvoirs de l'EGLISE VIEILLE CATHOLIQUE d'ANGLETERRE. Aussi, avons-nous cru bon d'exposer ici, brièvement, les origines et le pourquoi de l'existence de cette Eglise actuellement sèparèe de Rome .

L'Eglise Vieille Catholique est née à la fois de l'intolérance du Saint Siège de Rome et des manigances des disciples de Saint Ignace de LOYOLA. En effet, il était de tradition au sein de l'Eglise de Hollande d'~lire son Archevêque au Siège d'Utrecht, mais en 1703 le Vatican s'y opposa pour des motifs politiques. Après 20 ans d'atermoiement, le Chapitre passa outre et élit en 1723 son Archevêque en la personne de Mgr.Cornelius STEENHOVEN à la grande fureur des Jésuites. Le Vatican condamna cette décision tout en reconnaissant la validité de l'Episcopat du nouvel Archevêque

L'Eglise d'UTRECHT poursuivit son existence teintée parfois d'un rigorisme très Janséniste.

En l870, lors du Concile VATICAN I, l'infaillibilité Pontificale fut admise à titre de dogme par l'Eglise Catholique Romaine. L'Eglise d'Utrecht dénonça une fois de plus le manque de conciliarité de l'Eglise et rejeta cette nouvelle décision d'absolutisme.

Cette prise de position de l'Eglise d'Utrecht sera le ferment de la naissance de l'Eglise Vieille Catholique, non seulement aux Pays Bas, mais aussi en Allemagne, Autriche, Suisse, Pologne, Tchécoslovaquie et aux USA.
 
.


Rédigé par Père Christian le Mercredi 5 Novembre 2008 à 17:32