Votre E-book-LBA en ligne - Brochure en ligne - Catalogue en ligne Passe Passion Arts décoratifs du XXème siècle à Bruxelles BLA BLA & GALLERY Resto galerie d'Art Bruxelles Ad Lapidem boutique écrin à Bruxelles La Stradella  Restaurant Bruxelles La Piscine Restaurant à Molenbeek Bruxelles La Queue de Vache Restaurant à Molenbeek Bruxelles PROMOTION EXCEPTIONNELLE 170€ htva pour 1000 VIP-CARD PROFESSIONNELLES PROMOTION EXCEPTIONNELLE 240€ htva pour 1000 VIP-CARD DE LUXE PROMOTION EXCEPTIONNELLE 190€ htva pour 1000 Cartes de visite DE LUXE PROMOTION EXCEPTIONNELLE 120€ htva pour 1000 Cartes de visite PROFESSIONNELLES Un « pacte éternel » entre Fourniret et Olivier 10 000 personnes pour la Gay Pride Le Doudou bat son plein Le prix de la scission selon Maingain Fourniret ne veut plus parler L’aérogare de Charleroi encore agrandie Marianne Thyssen prend les rênes du CD&V Monique Olivier est une énigme L’emploi a progressé de 2,7% en 2007 ( la plus courte de l'année) Les délégués du Conseil de l’Europe sont inquiets ... Comment Fourniret devint riche (hobywen ne parvient pas à digérer) L'apothéose des nouveaux tsars ? Les Diablotins... sans Defour Justine Henin: 'Je suis au bout de mon chemin' .Les « sages », modèle pour Leterme Geneviève Lhermitte demande le divorce Nouvelle grève à la prison de Forest Yves Leterme pressé d’agir Bruxelles a respiré sans voiture Et de trois pour Djokovic N'oubliez pas la fête des mamans ! Marian Restaurant et Osmo Apéro-Bar Bruxelles Commerce à remettre et à vendre ! Attention à la circulation sur la N49 Deux frères se noient dans l’Ourthe BHV au frigo pour 120 jours Grève spontanée à Charleroi Les francophones prêts à la riposte sur BHV Geraerts a commis une agression « Un danger pour la biodiversité » Un « oui, mais… » au peuplier OGM Manifestation à l'ambassade de Chine à Bruxelles Manifestations à Merksplas et Vottem Lutgen pour un moratoire sur les OGM Le CD&V durcit sa position sur BHV Métro, boulot, in vitro… Suspense... Microsoft repousse la sortie de Windows XP SP3 Du concret sur Duke Nukem : Forever ? Leterme sauvé par les Wallons ? Fourniret face à une troisième victime belge
NOUVEAU !
chez LBA Mag

Rejoignez-moi sur

Réseau professionnel


Pour recevoir notre Newsletter

Recherche





Dans nos blogs

Proposez des webservices utiles

Décuplez le potentiel de votre blog ! Profitez des nombreux webservices disponibles pour enrichir...

Libérez votre blog. Go Mobile !

Restez accessible en permanence. WMaker vous fait bénéficier de la version mobile la plus aboutie...

Entourez-vous de talents

Créez une équipe de contributeurs afin d'animer collectivement votre blog. Chaque contributeur...

WMaker vous assiste tout au long de votre projet web

Nous sommes quotidiennement à vos côtés pour vous accompagner dans le succès de votre projet web....

Le back office, votre plus fidèle allié

Votre abonnement à WMaker se compose de 2 éléments fondamentaux. 1/ Le front office,...

Concentrez-vous sur l'essentiel

WMaker se charge du reste ... La solution WMaker a été spécifiquement conçue pour les personnes qui...

Félicitations, votre blog est en ligne !

Bienvenue sur votre blog WMaker. Laissez-vous guider au fil des quelques articles de présentation...

Gérer efficacement votre contenu

De la production à la mise en ligne, bénéficiez des fonctionnalités qui permettent de gérer et de...

Bénéficiez de la technologie Design Objet

Soyez attractifs et gardez une longueur d'avance ! La technologie Design Objet exclusivement...

L’euthanasie en Belgique se pratique surtout en Flandre

Les brèves d'hobywen (1165)

Notez


L’euthanasie en Belgique se pratique surtout en Flandre
L’euthanasie en Belgique se pratique surtout en Flandre
 
samedi 12 avril 2008, 22:58
 
Plus de 80 % des euthanasies pratiquées en Belgique l’ont été du côté flamand, selon l’Association pour le Droit de Mourir dans la Dignité (ADMD), présentant le bilan de 6 années de pratiques légales de l’euthanasie dans le pays. « Il n’y a pas d’étude scientifique qui explique cela, mais selon moi, il y a un état d’esprit paternaliste et plus élitiste chez les médecins francophones. Le changement se fera, mais il faudra du temps », a expliqué le docteur Marc Englert, membre de la Commission Fédérale de contrôle et d’évaluation de l’euthanasie.
 
Depuis la dépénalisation de la pratique, en mai 2002, le nombre de personnes euthanasiées est passé de 8 à 41 patients par an, en 2007.
 
L’euthanasie est un débat d’actualité dans le contexte de la mort de Hugo Claus, euthanasié en Belgique le 19 mars et de Chantal Sébire, atteinte tumeur évolutive des sinus et des cavités nasales, à qui le tribunal de grande instance de Dijon avait refusé le droit à l’euthanasie.
 
On constate également que c’est chez les 40-70 ans qu’on recense le plus d’euthanasies car c’est la tranche d’âge la plus touchée par les cancers, cause de 81 % des demandes d’euthanasie. 50 % des patients décèdent à l’hôpital, pour 50 % à la maison alors qu’une grande majorité préfère cette deuxième solution, mais peu de médecins osent pratiquer l’euthanasie à domicile, même s’ils sont de plus en plus nombreux à franchir le pas.
 
C’était également l’occasion de présenter le livre « Face à la mort, récits d’euthanasie » écrit par l’Equipe de soutien du Réseau hospitalier d’Anvers, Campus Middelheim, inspiré et coordonné par le docteur Raymond Mathys, chef du service de médecine interne et médecin responsable de l’unité palliative de l’AZ Middelheim. Le livre sortira le 18 avril. Un livre qui a été réalisé sur une année, grâce aux témoignages de patients et familles confrontées à l’euthanasie. « C’est très important d’avoir de vrais témoignages car dans toutes les discussions, il faut constater que ce sont toujours des gens qui n’ont pas été confrontés à ce problème qui interviennent », a confié le Dr Raymond Mathys.
 
Aujourd’hui, avec les Pays-Bas, la Belgique est le deuxième pays au monde à avoir libéralisé la pratique.

Cdlt

hobywen (chien de chasse LBAcien piocheur et renifleur)

Lundi 14 Avril 2008
Thierry HAYARD
Lu 6098 fois

Donnez vos impressions...

1.Posté par PLAS Guillaume le 19/08/2010 16:36



L’EUTHANASIE ET LE SUICIDE, DES DROITS INALIENABLES, INHERENTS A L’AUTONOMIE HUMAINE.
8 juin 2009
Par Guillaume
En France 86,3% de Français seraient favorables à l’euthanasie. Il serait donc temps que le gouvernement catholique du chanoine de Latran, Sarkozy, respecte la volonté démocratique exprimée par le peuple. A ce bon catholique, il faut peut-être rappeler le proverbe latin: Vox populi Vox Dei, la voix du peuple, c’est la voix de Dieu. L’euthanasie (du gr. Eu, bien et thanatos, la mort) c’est l’ensemble des méthodes qui procurent une mort sans souffrances, afin d’abréger une longue agonie ou une maladie très douloureuse à l’issue fatale. (1)L’étymologie même du mot euthanasie, nous apprend que c’est une bonne mort, une mort douce, une mort sans souffrances inutiles, une mort humanitaire, que ce concept englobe.
Aspects religieux du suicide et de l’euthanasie – Dieu, Jésus et l’Eglise.
Selon le catéchisme de l’Eglise catholique, chacun est responsable de sa vie devant Dieu, qui la lui a donnée, et c’est lui qui en reste le souverain maitre. Une action ou une omission qui, de soi ou dans l’intention, donne la mort afin de supprimer la douleur, constitue un meurtre gravement contraire à la dignité de la personne humaine et au respect du Dieu vivant, son Créateur L’erreur de jugement dans laquelle on peut être tombé de bonne foi, ne change pas la nature de cet acte meurtrier, toujours à proscrire et à exclure. (2)Jean-Paul II, disait que l’euthanasie et le suicide sont une insulte au Créateur, pour Benoit XVI, c’est une solution indigne de l’homme. (3)Les soins palliatifs constituent une forme privilégiée de la charité désintéressée selon l’Eglise (4).Les «soins palliatifs» sont souvent une hypocrisie, pour prolonger inutilement la vie ou parfois un euphémisme pour une euthanasie déguisée.
Puisque ce serait Dieu qui nous a créés, selon la bible, c’est bien lui qui a mis alors en nous la possibilité de nous suicider. Saint Thomas d’Aquin dit que le suicide est un péché mortel, Dieu serait propriétaire de chaque vie humaine. Pour le Vatican l’euthanasie est un meurtre, et la dignité humaine consiste à souffrir inutilement, (dolorisme chrétien) sinon il y a un manque de respect envers le Dieu vivant, son Créateur.
On est tous d’accord, catholiques ou athées, de ne pas laisser souffrir un animal inutilement et d’abréger sa vie par euthanasie, mais l’être humain ne peut pas prétendre au même droit. Selon l’Eglise, ce serait alors une lâcheté, un acte condamnable, méprisable, irrespectueux envers Dieu et son fils Jésus. Le dolorisme chrétien (5) ou le masochisme catholique, est depuis toujours, érigé en vertu salvatrice. La femme doit enfanter dans la douleur dit le Dieu misogyne. L’accouchement indolore, grâce aux progrès de la science, serait donc un manque de respect envers ce Dieu cruel et masochiste.
L’Eglise refuse à l’homme son «autonomie», c’est-à-dire le droit de décider de sa propre vie et d’y mettre fin quand on le désire. Le droit à l’autonomie humaine, est le complément indispensable aux droits de l’homme. Autrement dit l’Eglise nous conteste notre liberté la plus fondamentale, le droit à l’autonomie, le droit à l’autodétermination, au libre arbitre, le droit de décider seul, si nous voulons encore vivre ou mourir. Notre autonomie, c’est notre dignité, c’est la valeur absolue de la personne humaine, c’est notre véritable liberté humaine, celle de choisir quand et comment nous voulons mourir, c’est un droit inaliénable et incontestable. Le choix de mourir, est un choix personnel, qui dépend de la seule volonté de celui qui le décide, ni l’Etat, ni l’Eglise, ni personne ne peut contester ce libre choix. Personne ne peut être contraint de vivre contre sa volonté. Les croyants n’ont pas à disposer de la vie des autres, à imposer leurs croyances aux autres, ils sont libres de mourir comme ils le veulent. C’est leur droit de souffrir atrocement jusqu’à ce que mort s’ensuive, mais ils n’ont pas le droit d’imposer leur dolorisme ou masochisme, aux autres. Le philosophe néerlandais, Jan Vis, écrit que toute l’affaire concernant le suicide, ne se rapporte pas à la mort de l’homme, mais se rapporte au fait que le suicide englobe l’affirmation implicite, de l’autonomie inconditionnelle de l’homme, et cela est contraire avec le principe de pouvoir, toujours en vigueur. Il y ajoute que parmi tous les politiciens de la seconde chambre néerlandaise, il n’y a pas un seul qui comprend que le suicide est une affaire individuelle autonome. L’écrivain suédois Stig Dagerman, a écrit que le suicide, est la seule preuve de la liberté de l’homme. (6)
Ce qui gêne les politiciens, majoritairement chrétiens, en Europe, c’est que le suicide, va à l’encontre des principes religieux, dont ils sont préoccupés, plutôt que du drame humain, de la souffrance humaine qu’il faut alléger et abréger.
L’Eglise ne voit en nous que des êtres hétéronomes, sujets ou pantins de Dieu. Elle se sert du Dieu mythique de la Bible pour nous imposer sa tutelle. L’Eglise puise dans la bible ses arguments contre le droit au suicide et à l’euthanasie. Dieu dit: sachez donc que c’est moi qui suis Dieu, et qu’il n’y a point de dieu près de moi, (donc pas de Jésus). Je fais vivre et je fais mourir, Je blesse et je guéris (7) Dieu dit et la chose arrive; il ordonne, et elle existe (8) Aucun malheur n’atteint l’homme sans la permission de Dieu (9) On ne peut donc pas mourir sans que Dieu l’ait décidé. L’assassin serait incapable de tuer, sans l’aide de Dieu, il ne serait donc selon la théonomie, que l’instrument de Dieu. Le suicide ne serait qu’une des façons dont Dieu nous fait mourir, puisque rien n’arrive sans qu’il l’ait décidé.
Le suicide et l’euthanasie, seraient un manque de respect envers Dieu et son Fils? Mais qui est ce Dieu? Dans la Bible on découvre, un Dieu vengeur, jaloux, haineux, impitoyable, exterminateur, et qui se repent d’avoir fait l’homme. Un Dieu qui n’a aucun respect pour la vie, et qui ne pense qu’à se venger et à exterminer. Il crée le déluge (10) le premier génocide mondial, en exterminant, par noyade, hommes, femmes et enfants, et même les animaux, à l’exception de Noé et sa famille (11) L’ancien enfant de cœur, Hitler, s’est rendu coupable d’un génocide ciblé, mais le génocide de Yahvé était une extermination totale, sans distinction. Ses génocides sont multiples, dont Sodome et Gomorrhe (12) en Egypte, il fait exterminer tous les premiers-nés, même les premiers-nés des animaux. Le Dieu biblique est insatiable : il ordonne l’extermination des homosexuels,(13) des incirconcis, (14) de ceux qui violent le sabbat, (15) des blasphémateurs, (16) des filles non vierges (17) de ceux qui commettent l’adultère (18)etc. Les crimes que Dieu commet ou ordonne de commettre dans la bible, dépassent largement les 2.270.365 personnes, son holocauste planétaire (le déluge) non compris (19). C’est ce Dieu et son fils, auxquels l’Eglise se réfère pour nous interdire le droit de disposer de notre corps. Pour savoir qui est le plus grand criminel, que l’homme ait jamais inventé, il faut lire la Bible.
Mais Jésus, qui est aussi le Verbe, la 2ième personne de la Trinité, est aussi Dieu, (20) et le suicide et l’euthanasie, sont considérés par l’Eglise comme une hérésie et un manque de respect envers le mythique Jésus, à qui notre vie appartiendrait. Ce Jésus mythique, aime aussi le crime, comme son Père, et dit dans les Evangiles: au reste, amenez ici mes ennemis, qui n’ont pas voulu que je régnasse sur eux, et tuez-les en ma présence (21) Selon Saint Paul, aucun d’entre nous ne vit pour soi-même, et aucun ne meurt pour soi-même, si nous vivons, nous vivons pour le Seigneur; si nous mourons, nous mourons pour le Seigneur. (22). Comme nous ne vivons pas pour nous-mêmes, mais par procuration de Jésus-Christ, notre vie ne vaut rien sur terre, mais c’est encore le Seigneur qui en décide, pas nous.
Pierres Desproges dit: Si le Christ ne s’est pas suicidé, c’est que je n’ai rien compris au Nouveau Testament. (23). En lisant les Evangiles, on peut conclure effectivement au suicide de Jésus, mais c’est un suicide assisté et imposé par le Père ou un «crime prémédité pendant 33 ans» par le Tout-Puissant. Nathalie Delourme dit que le «meurtre parfait», c’est de pousser l’autre au suicide, c’est ce qu’a fait le Tout-Puissant avec son fils.
Le Père a manigancé un plan pour pouvoir nous pardonner nos péchés, en engendrant un Fils via une vierge, qui doit mourir d’une façon atroce, sur la Croix, qu’il le veuille ou non, sinon il n’y a pas de Rédempteur et pas de résurrection. Le Père sadique, est incapable de nous pardonner nos péchés, sans ce suicide ordonné ou ce crime prémédité. Jésus n’a pas le choix. Il annonce dans les Evangiles, où, quand et comment il va mourir. C’est le suicide annoncé. Jésus dit «Mon père m’aime parce que «je donne ma vie», afin de la reprendre, «personne ne me l’ôte», mais je la donne de moi-même, j’ai le pouvoir de la donner et j’ai le pouvoir de la reprendre, tel est l’ordre que j’ai reçu de mon Père. (24). Jésus affirme ici donc que personne ne lui ôte la vie,(25) et certainement pas le Sanhédrin, Ponce Pilate ou Judas, qu’il appelle son ami, à l’instant même où il lui ordonne de le baiser, pour qu’il soit dénoncé (26) Il dit aussi qu’il a tout pouvoir, (27) et contrôle la nature, (28) néanmoins, il refuse de se défendre devant Ponce Pilate, parce que cela irait à l’encontre des Ecritures, il reste passif, parce qu’il veut sa mort, par suicide assisté, (29) Il sème la confusion, lorsqu’il dit qu’il se suicide sur ordre de son Père, il ne le fait alors pas spontanément, mais contraint et forcé par le Père qui est plus grand que lui, (30).Il dit qu’il sera trois jours et trois nuits dans le sein de la terre,(31) et puis «coucou le revoilà». Mourir pour trois jours c’est de la rigolade. Cela ressemble à une mise en scène, une tromperie, une mystification. Jésus, qui aurait tant prêché et fait tant de miracles, est tellement inconnu, que Judas est chargé de le désigner aux autorités, et Jésus ordonne même à Judas de le désigner, Ce que tu fais, fais-le promptement dit-il à Judas. (32) Judas, le Sanhédrin, et Ponce Pilate ne sont que des marionnettes de Jésus, qui doivent accomplir ce qui est dit dans les écritures, sans quoi, il n’y a pas de Rédempteur. Jésus lui-même dit qu’il doit mourir, parce qu’il faut que l’Ecriture s’accomplisse, Jésus dit, je connais ceux que j’ai choisis. (33) Le suicide assisté, de ce Jésus mythique, ou sa mort, par crime prémédité, par le Père sur le fils, est un conte pervers, une fable exécrable et invraisemblable, auquel croient plus d’un milliard de personnes. Comme dans la Trinité, le Verbe est aussi Dieu. (34). Dieu s’est suicidé pendant trois jours ou Dieu a tué Dieu, ou Dieu a suicidé Dieu. C’est une Trinité interrompue pendant 3 jours. Heureusement qu’il fut ressuscité, sinon adieu la Trinité. Les Evangiles ne sont que des fables, mais pour les croyants le Jésus mythique est un Jésus historique. On attribue au pape Léon X en 1520 les paroles : "On sait de temps immémorial combien cette fable de Jésus-Christ a été profitable à nous et à nos proches."[Quantum nobis nostrisque que ea de Christo fabula profuerit, satis est omnibus seculis notum.] 'Encyclopédie des mythes et des secrets, de Barbara Walker, p. 471
L’Eglise catholique et romaine veut se faire passer pour la protectrice de la vie humaine, alors qu’elle est responsable de la mort de millions de personnes. Elle a persécuté les hérétiques pendant 16 siècles – Elle a instauré pendant plusieurs siècles les Tribunaux de l’Inquisition, qui imposaient le dogme par la violence, en torturant, en assassinant, en excommuniant, en brûlant vivant les hérétiques, les hommes et les femmes soi-disant sorciers ou sorcières sur le bûcher, en organisant des croisades contre les hérétiques, etc. Cette église qui ne révoque même pas ses prêtres pédophiles, et veut nous faire croire que les souffrances inutiles ont un sens, n’a aucun respect pour la vie humaine, qui ne nous appartiendrait pas. Elle serait la propriété de l’Eglise, des gourous, appelés dieux. Pourquoi le suicide serait-il un acte irrespectueux envers Dieu, lui qui est décrit comme un génocidaire dans la Bible?
En 2005, Terri, Schiavo, une Américaine, dans le coma depuis quinze ans, est morte, sur autorisation de justice. Le Vatican avait parlé d'un «vrai et réel assassinat». Jeb Bush et G.W Bush ont tout tenté, pour s’opposer à cette décision de justice, avec l’appui des extrémistes chrétiens. Chantal Sébire, cette enseignante, atteinte d’une maladie incurable appelée «esthésioneuroblastome», a ému le monde entier, tellement son visage était effroyable à voir. Elle s’est vu refuser le droit à l’euthanasie, par le Tribunal de Grande Instance, parce que la loi n° 2005-370 du 22 avril 2005 relative aux droits des malades et à la fin de vie, interdit l’euthanasie active. Dans un pays où Christine Boutin, ministre de Sarkozy, brandit la bible au parlement, il ne faut pas s’attendre à la commisération.
Ce qu’on refuse à un citoyen quelconque, n’est pas refusé aux riches et puissants. Concernant la mort de Jean-Paul II, le Cardinal Lozano Baragan, a confirmé que le Pape avait refusé tout acharnement thérapeutique, et dans La Libre.be on a écrit «le chef de l’Eglise catholique se serait octroyé une euthanasie, qu’il refusait par principe aux catholiques». (35)
Le 3.2.2009 la Cour suprême d’Italie mettait fin, à l’acharnement thérapeutique sur la personne, de Eluana Englaro, qui se trouvait depuis 17 ans dans un coma végétatif irréversible. Silvia Berlusconi, appuyé par le Vatican, s’y était opposé d’une façon scandaleuse et illégale. Le Vatican n’hésita pas à dire dans «La Stampa» qu’il s’agissait d’un meurtre.
Ces exemples prouvent combien l’Eglise est opposée à laisser mourir les êtres humains dignement, elle veut exalter la souffrance inutile, inacceptable, injustifiable, elle parle de commisération, mais la refuse dans les cas les plus justifiés qu’on puisse s’imaginer, c’est une politique de «masochisme acharné, le dolorisme chrétien».
La loi sur l’euthanasie en droit belge
La Belgique autorise l’euthanasie, mais en imposant des conditions très strictes et des formalités inutiles et compliquées, qui empêchent beaucoup de personnes de bénéficier de la loi. L’euthanasie est presque toujours appliquée « in articulo mortis », ce qui la rend inefficace. Dans 91,5% des cas le décès était prévisible dans les jours ou les semaines à venir et après de multiples traitements (82,5% des cas). Ces chiffres et ces traitements jusqu’au bout sont éloquents. (L’euthanasie en Belgique : Etat des lieux – Rev.méd. Gén. N° 230, 2005).
Il faut comprendre par euthanasie légale en droit belge , (36) l'acte, pratiqué par un tiers, qui met intentionnellement fin à la vie d'une personne, à la demande de celle-ci.
Cette définition de l’euthanasie légale, concerne l’euthanasie active et non pas l’euthanasie passive. Le suicide (auto-euthanasie) bien que très proche de l’euthanasie, est un concept différend, c’est l’action de se donner soi-même la mort. L’euthanasie se distingue du suicide, parce que dans le premier cas l’acte est pratiqué par un tiers, et dans le second, c’est la personne elle-même qui pose l’acte. Lorsque la personne qui se donne volontairement la mort est assistée par un tiers, on parle de suicide assisté. Le suicide n’est pas punissable, mais le suicide assisté l’est toujours en Belgique, sauf dans le cas où il est assimilé à l’euthanasie, c’est-à-dire lorsque le médecin fournit le breuvage et que le malade le boit, ce qui est un suicide assisté, autorisé uniquement dans le cas où l’euthanasie est admise. Quand le médecin fait une piqûre mortelle, c’est de l’euthanasie active. Quand le médecin met fin à l’acharnement thérapeutique, c’est une euthanasie passive.
Seul un patient majeur, conscient et capable peut selon la loi belge, demander l'euthanasie. La demande d'euthanasie, faite par le patient majeur incurable doit être faite de manière volontaire, réfléchie et répétée. La loi prévoit que le patient doit se trouver dans une situation sans issue et faire état d'une souffrance physique ou psychique constante et insupportable qui résulte d'une affection accidentelle ou pathologique. Les dispositions de la loi belge du 28 mai 2002, voir texte (37) ne s'appliquent pas aux déments. L'euthanasie reste donc inaccessible aux personnes atteintes de démence, même si ces dernières ont rédigé une déclaration anticipée à un moment où elles étaient encore en mesure de prendre leur décision de manière totalement autonome. La déclaration anticipée, vaut uniquement pour une personne qui se trouverait plongée dans un coma irréversible, à l'exclusion des cas de démence (38). La loi oblige l’aide de deux médecins, et même de trois, si la mort n’est pas imminente, etc.
Tout majeur ou mineur émancipé capable peut, pour le cas où il ne pourrait plus, manifester sa volonté, consigner par écrit, dans une déclaration, sa volonté qu'un médecin pratique une euthanasie si ce médecin constate :
- qu'il est atteint d'une affection accidentelle ou pathologique grave et incurable;
- qu'il est inconscient, et que cette situation est irréversible selon l'état actuel de la science.
Il n’est pas possible de commenter ici, toutes les lacunes de la loi, sa procédure compliquée et les formalités inutiles à remplir. Les 2 ou 3 médecins nécessaires selon le cas, peuvent refuser la demande d’euthanasie, ils sont entièrement libres. Il faut une déclaration anticipée, signée par deux témoins et le numéro de leur registre national doit être indiqué dans la déclaration. On se demande bien pourquoi ?
La déclaration anticipée n’est valable que pour cinq ans. Personnellement j’ai déjà eu difficile à trouver deux témoins pour signer cette déclaration anticipée. Beaucoup de personnes ne connaissent pas cette loi compliquée et sont incapables de rédiger un texte conforme à la loi. Des médecins de famille catholiques, promettent à leurs patients, qu’ils pourront bénéficier d’une euthanasie, alors qu’ils les hospitalisent dans un hôpital catholique, où ils savent pertinemment bien, qu’on ne pratique pas l’euthanasie. Un médecin qui pratique une euthanasie dans un hôpital catholique, est licencié. Ce fut le cas pour le docteur V à OLV-ziekenhuis Asse (2003). L’obligation de faire signer la déclaration anticipée par des témoins, est inadmissible. Limiter la durée de la validité de cette déclaration à 5 ans, pose de sérieux problèmes. Si avant l’expiration de cette date on ne meurt pas, mais on perd ses facultés mentales, on n’est plus capable de rédiger une «nouvelle déclaration». Cette déclaration devrait rester valable, tant qu’on n’en rédige pas une autre. Tout cela enlève à beaucoup de personnes la possibilité de recourir à l’euthanasie à la fin de leur vie.
Assistance au suicide:
Tous les pays européens devraient adopter le texte de l’article 115 du code pénal suisse: Celui qui, poussé par un « mobile égoïste », aura incité une personne au suicide, ou lui aura prêté assistance en vue du suicide, sera, si le suicide a été consommé ou tenté, puni d’une peine privative de liberté de cinq ans au plus ou d’une peine pécuniaire

L’aide au suicide est donc autorisée si la personne qui aide, est mue par un mobile qui n’est pas égoïste. L’article 115 du code pénal suisse, n’exige pas la participation d’un médecin, ce qui fait toute la différence avec la loi belge sur l’euthanasie. En Belgique l’aide au suicide n’est autorisée que dans le cas où les conditions pour obtenir une euthanasie sont réalisées. L’aide ne peut alors être apportée que par un médecin.
Une telle disposition dans le code pénal des pays européens, éviteraient que les gens soient acculés à aller mourir en Suisse, parce qu’on leur refuse ce droit dans leur propre pays.
En ce qui concerne l’euthanasie le prof. de philosophie du droit. Frank Van Dun résume clairement le « principe fondamental » du droit à l’euthanasie, à l’autodétermination :
Ou bien, les philosophes du droit reconnaissent le droit de disposer de soi-même et de personnes d’autres et alors ils sont les philosophes de la paix, de la fraternité et de la liberté, ou sinon ils reconnaissent le droit de disposer les uns des autres, et alors ils sont les philosophes de la guerre, de la haine, de l’esclavage, et il n’y a pas de chemin intermédiaire. (Traduction du Néerlandais)

Guillaume
Références: (1) Petit Larousse illustré -(2) http://www.vatican.va/archive/FRA0013/__P7U.HTM - Art. 2277 Catéchisme de l’Eglise catholique) -(3) http://www.lacapitale.be/actualite/liste/2009-02-01/pape-benoit-xvi-euthanasie-indigne-homme-680825.shtml -(4) Catéchisme catholique n°2279 -(5)Voir dolorisme chrétien:http://www.fairelejour.org/article.php3?id_article=1875- (6)Stig Dagerman dans «Le Serpent» -(7)Dt. 32, 36,b) -(8)Ps. 33.9 - (9)Le Coran, Flammarion. -(10)Gen. 6,5-6 -(11)Gen. 7.2 -(12)-Gen.19,1-29- (13)Lev.20.13-(14)Gen. 17.14-(15)Ex. 31.14 et 35.2-(16)Lév. 24,16 et Dt. 16,6-10-(17)Dt. 21,20
-(18)Dt. 22 et Lév. 20.10-(19)Via Veritas. Combien de personnes Dieu a-t-il tué ? Jéhovah Dieu, le boucher de la bible. Voir - http://www.viaveritas.fr/Combien-de-personnes-Dieu-a-t-il -(20)Jean 1,1-(21)Luc, 19,27-(22)2ème Ép. aux Corinthiens, chap. 5, v. 15, Rm 14, 7-12-(23)Pierre Desproges. Vivons heureux en attendant la mort.-(24)Jean 10,17-18-(25)http://laguerretotale.blogspot.com/2008/01/le-messie-suicide.html-(26)Mt.26,50-(27)Matthieu 28.18 ; Hébreux 1.3-(28Matthieu 8.26, 27-(29)Marc 15,5-(30)Jean 14,28)-(31)Matthieu 12,40-(32)Jean 13,27
(33)Jean 13, 18,- Mt.1-22-26, 54-2,15-21-4-13-14-(34)Jean 1,1-(35)http://www.lalibre.be/index.php?view=article&art_id=374863-(36)Voir texte complet de la loi du 28.5.2002 relative à l’euthanasiehttp://www.juridat.be/cgi_loi/loi_F.pl?cn=2002052837 -(37-Texte complet:
http://www.ulb.ac.be/cal/Documents/Documentsdereferences/loieuthanasie_28052002.pdf-(38)http://www.senate.be/www/?MIval=/publications/viewPubDoc&TID=50345927&LANG=fr – Senat de Belgique Ses ; 2005 :2006




2.Posté par ILLES le 19/11/2011 10:32
Bonjour

J'aimùerais avoir une adresse où on pratique l'euthanasie. Je souffre moralement de problèmes personnels et vouys comprenez je préfère mettre fin à ma vie. je cherche un endroit où cela se fait discrètement.
Je préfère cela au lieu de me suicider.
Cordialement

ILLES

Nouveau commentaire :

Partagez ici vos impressions, votre ressenti, vos sensations...

Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5

Bruxelles Capitale | Province Brabant Wallon | Province du Hainaut | Province de Namur | Province de Liege | Province du Luxembourg | Autres Pays | Club Ebook LBA | Horoscope | Météo Belgique | Nos Newsletter | Les Bonnes Adresses | Actualités | Applications | Maquettes en attente de validation | Documents | Monaco | Voir les Coupons | Provenance de nos Lecteurs | Vidéo public | En attente | Humour | GrandePhoto | Job | Club-Ebook-LBA | Diporama | Commandes | Quartiers | Contact | Chroniques d'Hobywen | E-Book en ligne | Associatif | WmakerV4 | Les Brèves d'Hobywen | Chroniques | Annonces privées | Promo Imprimé | Crea-Site-Blog | Chroniques sur le Vin | Auto-Annonceurs | Suisse | Canada | Magazine World Consuls | Jeux de Poker








Restaurant Terre de Lune

Restaurant café théatre
Le Vaudeville

Restaurant
LE CRABE FANTOME

Brussels Welcome Hôtel

Restaurant Les 2 Frères

L’Auberge du Repos
des Chasseurs
Tags
hobywen belgique bonnes adresses bonnes affaires vista windows astuces communication linux lba xp microsoft des bonnes adresses bonne adresse bonne affaire des bonnes affaires carte bruxelles cartesdevisitevip e-resto magazine mag lba carte de visite carte de visites cartedevisites cartes cartes d affaires cartes de visite cartes de visite vip cartesdaffaires cartesdevisite vipcard vip-card vip card vip magazine lba netuser os 2008 japan pratique services brèves france les bonnes adresses les bonnes affaires multimédia web2.0 coupons réduction gsm restaurant iphone international web toile adresses affaires infos scoop des référencement coupon trucs et astuces ristourne immobilier entreprises commerçants commerçant windows vista remise windows xp bons avantage entreprise voyage brasserie tourisme avantages hotels restaurants hotel resto immo carte écran alimentation 8800gt/gts 8600gt/gts pc portable overclocking matériel nvdia ram msi série 8 refroidissement slide amd athlon ocz corsair pauvreté fourniret intel chronique personnalisation profiling trucs bons réduction sdf xml standard liège core deux duo o/c quad corsair ocz menu image de marque offre identité savoir-faire repas informatique cuisine française investisseur coaching poissons chroniques spécialité cuisine italienne formation biographie 14CDs gratuit les cles de la reussite le secret du secret le secret le developpement personnel image de soi gestion du stress formation professionnel delhaize croissance personnelle cours de pnl confiance en soi confiance en moi confiance de soi comment trouver l'ame soeur comment etre une star pas confiance en moi